Lien2

Suite du publi-reportage.

Lien1 Lien2 Lien3 Lien4 Lien5
Site personnel
Lien1 Lien2 Lien3
(SUITE) LE RADIOAMATEUR AU SERVICE DES AUTRES
Par son savoir sur les communications et par le matériel dont il dispose le radioamateur est habilité par l'administration à se substituer à elle en cas de défaillance. 
Pour cela, une structure nationale est au service de la protection civile et mise en oeuvre dans le cadre des plans d'urgence (A.D.R.A.S.E.C .= Association De RAdioamateurs SECouristes). Chaque radioamateur a au cours de sa vie l'occasion de rendre service aux autres (un navigateur en détresse, recherche de médicaments, recherche de personnes).  

COMMENT SE PRÉPARER AU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES ?

Une bonne approche des radioamateurs est l'écoute de leurs bandes à l'aide de récepteurs parfois très simples. Elle sera complète par un ensemble de contacts avec le monde radioamateur. Ces contacts se font le plus souvent au sein d'un radio-club où des radioamateurs vous aident à acquérir les connaissances nécessaires pour le contrôle des connaissances. Il existe également des publications techniques plus ou moins approfondies pour parfaire ses connaissances. L'effort nécessaire et suffisant pour le contrôle est entièrement dépendant des connaissances générales de chacun. Le contrôle se passe sur Minitel(*) dans les centres France Télécom (C.G.R.= Centres Régionauxdes Radiocommunications) ou à domicile pour les personnes handicapées. Notons que l'examen est payant et qu'un délai minimum est à respecter en cas d'échec, pour repasser les épreuves. La première épreuve, obligatoire et éliminatoire, est sur la réglementation, peut-être rébarbative mais qu'il faut connaître par coeur. Puis suit une épreuve technique, dont la difficulté évolue selon le niveau de la licence. Enfin, une épreuve facultative de télégraphie Morse, qui donnera accès aux fréquences inférieures à 30 MHz en Morse (pour passer en émission).

 L'ÉMISSION-RÉCEPTION  D'AMATEUR

Elle est soumise à une autorisation délivrée par l'A.R.C.É.P.(**) après contrôle des connaissances techniques et réglementaires minimales. Suivant votre choix vous pouvez obtenir différents certificats d'opérateur, afin d'accéder soit à:

-Une licence débutant (contrôle simplifié),

-Une licence bandes supérieures à 30 MHz,

-Une licence toutes bandes (avec télégraphie Morse).

LE RADIOAMATEUR NE FAIT-IL QUE PARLER ?

Les techniques développées par les radioamateurs permettent une très grande diversité de modes de communication. Les plus connus sont la téléphonie et la télégraphie (Morse), mais ils peuvent également faire de la télévision, du radiotélétype (R.T.T.Y.), des transmissions de données, du fac-similé, des communications par satellites radioamateurs, des communications par réflexion sur la Lune (E.M.E.= Echo on Moon Emitting), sur des essaims de météorites et sur les aurores boréales. Notons une place de plus en plus grande des transmisions par voie numérique-ou digitale-devant les transmissions par voie analogique.

(*) Minitel: Marque Déposée

(**) A.R.C.É.P.: Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes

 

               (Suite et fin de ce publi-reportage en cliquant sur "Lien 3")

© Tous droits réservés à Ozonweb
BODY>